Le_Forum_des_Paras_de_L'ANEG
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Poignée de Mousse, Poignée de Fer...

Aller en bas 
AuteurMessage
Juju
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 430
Age : 46
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 12/10/2004

MessageSujet: Poignée de Mousse, Poignée de Fer...   Mar 23 Mai 2006 - 20:11

...si tu la loupe, tu vas en Enfer !

Et voila...On pense que ça n'arrive qu'aux autres, ceux qui plient avec les pieds, qui Free-fly à tout va, qui comptent sur la chance.
Et pourtant, statistiquement, on aura tous droit à une Libé si on continue à sauter.
Pour moi, c'est fait. Confused

Le but de ce message n'est pas d'amuser la galerie avec mes exploits mais plutôt de partager mon expérience avec ceux qui, comme moi jusqu'à hier, pensait être loin de ce geste que l'on connait tous de manière... très théorique !

Les circonstances:
Fin du stage "Spécifique VR" à Pamiers, mai 2006.
C'est mon 145eme saut, le dernier de la journée et le dernier de la semaine (!).
C'est un VR7 avec des niveaux disparates.
La séparation se fait à 1500m, une vague ouvre à 1200 et une autre à 1000m, ce qui est mon cas.
Le principal est une Spark 190 et j'ai une caméra sur le casque (on voit pas grand chose, j'ai traversé un nuage juste avant...).

Les faits:
A l'ouverture, je vois 3 twists au-dessus de moi.
Je commence à les résorber en même temps que la voile part en autorotation modérée. Je tire ensuite sur les commandes pour essayer d'arrêter les rotations qui se font de plus en plus vives. Je m'aperçois alors que le glisseur est arrêter à mi-course et que les avants gauches et les arrières gauches ne sont pas séparés mais "collés" l'un à l'autres jusqu'au glisseur.
Je tire alors plusieurs fois sur les commandes mais rien n'y fait, d'où:

Poignée de mousse: La voile principale s'en va, je repart en chute, salto, je restabilise, j'ai le temps de voir que je suis au-dessus d'une piscine (!) et...
Poignée de Fer: le secours s'ouvre...vite et fort ! j'aimerais pas faire un secours sec à 200Km/h !
Et là: 2 twists...j'étais pourtant bien stabilisé.
Comme je suis assez haut, j'ai bien le temps de faire mon approche: je vise un pré pas loin de la route (on a été largué "un peu" large), je me mets dans le sens du vent en espérant qu'il n'a pas changé depuis mon dernier posé et j'atterri en douceur.
Je repère ma voile qui tombe derriére un bois et le POD qui se pose...sur une ligne 20000 volts !

Et là, je m'engueule, pensant que c'est forcément un probleme de pliage !
Je pensais que le jour fatidique il me faudrais maitriser mon stress mais en fait, tout s'est déroulé calmement, de l'analyse de la situation jusqu'au posé (et après), tout s'est déroulé sereinement. Et c'est tant mieux !!!

Conclusion(s):

Tout d'abord, aprés analyse de l'incident, il semblerait qu'il y ai eu une clé sur la commande gauche qui aurait entourée le groupe d'élévateurs empéchant ainsi le coté gauche de la voile de se déployer complétement.
D'aprés Fabien (le DT de Pamiers) cela ne vient pas forcément du pliage et c'est un incident qui peut hélas arriver quand les suspentes se délovent à l'ouverture.
Patrick Bellivier m'a dit que cela pouvait etre causé par un vrillage des commandes.

DONC:
Prendre soin de dévriller ces P... de commandes,
Et surtout, ouvrir HAUT ! Surtout lorsqu'on rajoute des couches genre: une voile petite, une caméra, un viseur Newton...
Lorsque je visionne la vidéo, il me semble qu'on entend la 3eme sonnerie du Pro-Track (600m) lorsque je libère. Je suis donc suffisamment haut pour pouvoir maitriser mon posé avec le secours. Et si j'ai ouvert haut c'est parceque je me suis un peu vaché en début de semaine à cause d'une ouverture déplaisante à 650m...

Bref, même si dans mon cas la PDS a été correctement maitrisée et s'est déroulée dans le calme, il est PRIMORDIALE de respecter les hauteurs d'ouverture !
Car un secours qui s'ouvre correctement à 100m sol, ça laisse peu de temps pour se dégager du bois (ou de la piscine...) et se poser vent de face...


Voila, c'était mon histoire à la Pierre Bellemarre, j'espère qu'elle vous a plue !

PS: quand vous libérez, choisissez un jour où il y a pas trop de monde car fo payer à boire après !!!

_________________

Juju, WebMaster For Ever...


Dernière édition par le Jeu 1 Juin 2006 - 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skypotoss.free.fr/
Juju
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 430
Age : 46
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 12/10/2004

MessageSujet: Re: Poignée de Mousse, Poignée de Fer...   Mer 24 Mai 2006 - 0:57

Et pour illustrer ces propos, voici la vidéo "Live".
Par contre, au sortir d'un nuage, on ne voit pas grand chose...

Désolé pour les commentaires assez personnels mais c'est du direct !
C'est vrai que j'étais pas content... Shit


PS: Et les Codecs pour ceux qui n'arrive pas à la lire...

_________________

Juju, WebMaster For Ever...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skypotoss.free.fr/
BlueTim
Incontinent Verbal
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 39
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 09/11/2004

MessageSujet: Re: Poignée de Mousse, Poignée de Fer...   Mer 24 Mai 2006 - 12:33

A noter aussi un dossier du paramag de ce mois, sur le thème procédure de secours, qui montre les différentes méthodes existantes.

En france on nous apprend à :

-regarder sa poignée rouge en mousse à droite du harnais (libération voile principale),

-mettre la main droite dessus,

-puis la main gauche,

-visualiser la poignée en fer à la gauche du harnais (ouverture du parachute de secours),

-tirer la poignée rouge en mousse à a droite du harnais en tirant loin devant soi,

-amener sa main droite sur la poignée en fer à la gauche du harnais,

-la recouvrir main gauche,

- et enfin la tirer loin devant soi.

En Angleterre maintenant par exemple :

-Mettre sa main droite sur la poignée rouge en mousse à la droite du harnais,

-dans le même temps mettre sa main gauche sur la poignée en fer à la gauche du harnais,

-tirer loin devant soi la poignée rouge en mousse à la droite du harnais

-et dans un second temps tirer la poignée en fer à la gauche du harnais.

La méthode Française semble plus sécurisante que la méthode anglo-saxonne car elle permet de bien hiérarchiser les actions de la procédure de secour. En effet le fait de mettre une main sur chaque poignée peut amener à la confusion dans l'ordre des actions et tirer par exemple la poignée gauche (d'ouverture du secour), avant la poignée droite (de libération de la voile principale) et entrainer le parachutiste dans la situation délicate de se retrouver sous deux voiles avec toutes les conséquences que cela induit.

En outre l'article paramag revient sur l'expérience du chuteur dans ce type de situation en indiquant que certains parachutistes plus expérimentés opteront peut-être pour une procédure à l'anglaise afin de récupérer les deux poignées de secour. On a aussi droit à une petite interview de Loïc Jean Albert qui lui privilégie la procédure à la Française avec une petite modification qui permet elle aussi de conserver les deux poignées mais sans le risque de se tromper dans l'ordre d'action à savoir :

-regarder sa poignée rouge en mousse à droite du harnais (libération voile principale),

-mettre la main droite dessus,

-puis la main gauche,

-visualiser la poignée en fer à la gauche du harnais (ouverture du parachute de secours),

-tirer la poignée rouge en mousse à a droite du harnais en tirant loin devant soi en la gardant dans sa main droite,

-amener sa main gauche seule sur la poignée en fer à la gauche du harnais,

-et la tirer loin devant soi.

Anisi on se retrouve sous voiles avec sa poignée droite dans sa main droite et la poignée gauche dans la main gauche sans pour autant avoir pu s'emmeler les pinceaux durant la procédure.

On retiendra de tout ceci qu'une procédure de secours nationale existe et que c'est celle-ci qui fait foi en école. Mais dans tout les cas choisis l'important et de bien préparer mentalement l'eventualité d'une telle procédure et surtout s'y tenir. On conseillera donc de bien refaire la procédure de secour régulièrement (dans sa tête ou en mimant les gestes) à chaque monté en avion par exemple afin d'y être le mieux préparé possible.

cool-blue

[/u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juju
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 430
Age : 46
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 12/10/2004

MessageSujet: Re: Poignée de Mousse, Poignée de Fer...   Mer 24 Mai 2006 - 13:04

Scanne l'article, ça ira plus vite !
Very Happy Very Happy Very Happy

_________________

Juju, WebMaster For Ever...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skypotoss.free.fr/
BlueTim
Incontinent Verbal
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 39
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 09/11/2004

MessageSujet: Re: Poignée de Mousse, Poignée de Fer...   Mer 24 Mai 2006 - 13:43

Ben non c'est sur trois quatre pages là c'est un résumé :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poignée de Mousse, Poignée de Fer...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poignée de Mousse, Poignée de Fer...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» poignée en liége
» poignée tournante contre poignée "push-pull"
» Estimation poignée Helix d'occasion
» poignée avant wishbone XSPAR (Trouvée chez chinook)
» Protège-mains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Technique, Matériel... :: La chute, comment ça marche ?-
Sauter vers: